Ai-je rencontré ma flamme jumelle? C’est souvent la première question que l’on me pose. Et je réponds souvent : quelque soit ma réponse tu dois sentir à l’intérieur de toi si cela te parait juste ou non.

Il y a beaucoup de « signes », ressentis, indications qui te permettront de répondre à cette question :

A mon sens le « signe principal » indiquant ce lien est la puissance des ressentis. Car comme toute nouvelle rencontre, il y a cet effet nouveau qui propulse les deux personnes dans un état de bien être lorsqu’il y a des affinités . Mais la puissance de ses ressentis n’égal à aucune autre rencontre ou situation. Et c’est bien là le premier signe qui indique la présence de ce lien.

Les ressentis

Tu peux aussi te fier à tes ressentis corporels et spirituels éprouvés  à la fois lors de la rencontre mais aussi dans les jours, les mois qui suivent :

  • Les émotions et les sensations sont trés trés intenses, tout est multiplié tout est démultiplié dans les ressenti autant ce agréable que désagréable.
  • La sensation d’être fortement attiré par l’autre sans attirance physique
  • La sensation de déjà vu/déja connu, une certaine familiarité
  • La Sensation d’apaisement, de complétude avec l’autre alors que vous ne connaissez ou à peine la personne
  • La facilité de se confier sans avoir peur d’être soi même
  • La sensation que l’autre anticipe vos réactions, vos pensées
  • Les synchronicités dans le parcours de vie
  • l’ouverture, l’éveil spirituel avec parfois des capacités enfouies qui refont surface.
  • Étant interconnecté par le lien d’âme le chaser ressent les émotions, les ressentis, les maux corporels qui ne lui appartiennent pas . Il conscientisera plus tard que ce sont celle du runner , qui lui veut les inhiber totalement .
  • La plus part des rencontre il ne s’agit pas d’un coup de foudre, mais d’une attirance énergétique sans forcément pour avoir une attirance physique
  • Les flammes jumelles se rendent compte que leur parcours de vie est jonché de synchronicités : c’est à dire d’évènements ayant eu lieu au même moment.
  • Relation miroir amplifiée
  • Une sensation de ne plus être soi même autant dans les comportements que dans les ressentis, les émotions qui peuvent parfois émerger.
  • Une communication télépathique peut se mettre en place
  • Transmission de pensées en rêve, en méditation et/ou dans le quotidien
  • Palpitations soudaines, chaleur dans le corps
  • Faire des rêves avec sa flamme jumelle (se rendre compte que certains rêves avaient été vécu avec sa flamme jumelle avant la rencontre )
  • Hypersensibilité accrue
  • Un éveil des sens et de l’intuition , un éveil à la nature

Cette liste est « globale », la rencontre étant unique il est tout à fait possible et normal de ne pas tous les ressentir. Ces conséquences corporelles, énergétiques et émotionnelles dû à la rencontre sont signes qui certains vont se produisent durant la rencontre et d’autres aprés.

Mais pourquoi j’hésite?

L’une des premières « étapes », pour certaines flammes,  est bien de reconnaitre sa flamme jumelle en Soi. C’est à dire être convaincu dans son fort intérieur qu’il s’agit bien là, à ses cotés « énergétiquement » parlant de ma flamme.

La particularité du lien de flamme jumelle est que l’autre renvoie à la fois ce que tu n’es pas pour toi et à la fois tes parts d’ombre.

Accepter que cette personne soit ta flamme implique donc que tu t’acceptes tel que tu es: ombre et lumière.

Cette acceptation entraine inéluctablement la transformation de l’égo « négatif » en égo « positif ».

Donc qu’est ce que cela entrainerai si tu prenais réellement conscience, dans toutes les parties de ton Etre, qu’il s’agit bien là de ta flamme jumelle?

Toi seul peut répondre à cette question.

Quoi qu’il en soit, écoutes tes ressentis, ta vérité. Il y a une trame commune à l’histoire des flammes jumelles mais tu es bien un être unique, donc cela induit une histoire unique.

L’expérience derrière cette question de « ai-je rencontré ma flamme jumelle » est déja de s’écouter soi pour répondre à cette question, et non l’extérieur.

Car souvent l’extérieur, incompréhensif face à ce lien, ne crée que de la peur et de l’incompréhension.

Donc il s’agit bien là d’une décision en soi même pour soi même.