Plus j’avance sur mon chemin plus je décide d’agir, de prendre mes décisions en lien avec mon coeur.

Ces décisions qui me paraissent juste, j’en ressens le soulagement mais qui très vite me noue légèrement le ventre. Il y a quelque « chose  » de plus profond. Que se passe t-il en moi?

Et là je vais explorer : mon coeur, comment est-il? humm parfois, encore blessé. Il est là le noeud léger… la peur que mon coeur encore soit blessé. J’agit par précaution. Mon coeur d’enfant se sent encore parfois meurtri consciemment ou inconsciemment. cela m’entraine donc à prendre ou agir d’une façon à réparer, à sauver… coute que coute et cela…n’est pas juste.

Se connecter à la Femme en moi me permet d’apprendre, petit à petit avec bienveillance à différencier la voix de l’enfant de la voix de la Femme.

L’adulte, la Femme est posée, je ne dirai pas sans sentiment mais permet, ELLE SAIT. C’est ancré en elle. Elle sait se positionner de façon honnète, juste vis à vis d’elle même et vis à vis de l’autre dans son respect. Sans craindre le jugement de l’autre, le rejet et bien d’autres blessures.

Elle est en lien avec le Sacré.

Chaque pas, chaque décision est à la fois murie et à la fois décidée rapidement. Il n’y a pas de blessures à réparer, à combler.

Comment s’ouvrir à LA femme:

  • tout d’abord la faire venir à vous, la faire émerger. La visualiser pleinement, l’écouter. voici
  • renouer le lien plusieurs fois pour ressentir pleinement ce que cela crée en vous, dans votre corps.
  • Puis cette femme prend en considération l’enfant en moi à chaque décision ou incertitude.

Sur ce sujet, à mon sens important pour chaque femme, j’ai crée une médiation pour faire émerger la Femme. Car bien souvent nous pouvons voir la mère, la jeune fille mais LA femme cela peut être plus difficile. cliquer ici.

 

Si vous aussi vous souhaitez renouer avec la femme en vous, n’hésitez pas à partager vos expériences