Lorsque deux flammes jumelles se rencontrent et que le lien se réveille, le chemin qui se révèle alors est souvent associé à la recherche d’un couple extérieur, alors que la quête est bien le Couple Divin en Soi .

La symbiose est si parfaite, la complétude si totale que le chaser peut s’évertuer, se fatiguer à rechercher, à courir après un couple extérieur.

Tout ce que le runner va fuir.

Il en oublie alors sa quête, celle la même définit juste avant cette incarnation : le couple divin en soi et pour soi.

Une harmonie donc entre son masculin et son féminin sacré (ou divin).

Concrètement:

Le chaser a une dominante yang. Dans un faire perpétuel et un contrôle parfait de sa vie (et des autres), un regard au loin que pour les autres, il en oublie son intériorité.

Le Yang prédomine en niant ses besoins, son instinct, son intuition : son Yin.

 

Le runner a une dominante yin. Malgré une fuite récurrente, il ressent ses émotions, il est en lien avec son intuition. Mais ce yin n’est pas du tout soutenu par un yang et donc aucun engagement, acte dans son quotidien de se qu’il ressent, l’expression de ses besoins, la concrétisation de ses envies.

Mais, dans leur contrat tripartie (le chaser, le runner et la source) il est bien demandé que la recherche de l’équilibre soit avant tout en soi et pour soi…

Ce qui entrainera l’équilibre autour de soi.

Un yin, féminin divin (ou sacré) pleinement soutenu par un masculin divin (ou sacré). C’est à dire que le féminin amène l’idée, l’intention, l’intuition, les messages puis le masculin, dans son action (dans son faire) actionnera ou pas. (en fonction du message du féminin).

 

Mais pour quoi?

Les flammes jumelles sont à mon sens, des “précurseurs”, comme bien d’autres âmes. Leur recherche d’équilibre intérieur amène une vision à l’autre, qui n’est pas sur ce chemin, à peut être y poser le pied.

La flamme jumelle qui s’écoute indique à son entourage que c’est possible.

Les humains, la Terre, ont grandement besoin d’ouvrir leur coeur, de découvrir leur Etre et sortir des peurs aussi bien collectives que personnelles (karmiques et transgénérationnelles).

Que l’harmonie en soi, l’écoute de ses besoins, la mise en action de ses désirs n’est pas un mythe mais bien une réalisation de sa vie.

Devenir autonome de ses besoins, de ses émotions dans une alchimie intérieure entre son féminin et  son masculin.

Une vraie quète de soi même.

La flamme jumelle plante des graines à qui veut bien les faire pousser.

Alors le couple divin est d’abord en soi et pour soi… et c’est la 1er quète.

Quant au couple “extérieur”, seul les contrats indiquent s’il se vivra dans cette vie ou pas.

Et si tel est le cas, la fusion (si possible) se vit sur un autre plan de conscience que celui dans lequel nous vivons.

 

Donc revenir à Soi, se nourrir de Soi est bien la quête la plus importante à vivre.

 

Accompagnement flammes jumelles : ICI

Guidance Flamme Jumelles : ICI