Bonjour, j’espère que tu vas bien.

Je te fais un article un peu particulier dans la forme .  Je vais te parler à toi, toi qui ressens, pense être dans une relation de flamme jumelle.

Les énergies, en ce moment, sont particulières et ce parcours l’est tout autant ! Alors tu peux parfois, souvent, te sentir heureux(se), en joie, épanouie. Mais parfois, souvent… te sentir  déboussolé(e), anéanti(e), perdu(e).

Tu le sais, tu as lu, vu beaucoup sur le sujet, il n’y a pas trente six chemins: le seul est l’unique est celui d’aller vers toi, pour retrouver ton authenticité, une harmonie yin/yang en toi.

Mais concrètement comment?

A mon sens : prendre soin de toi et libérer, nettoyer, harmoniser, apaiser ce qui n’est pas juste en toi…

Pour cela ( toujours dans ma vision des choses) il y a deux approches totalement complémentaires :

  • te faire accompagner par un thérapeute: ton ego est trés fort, il connait tout les subterfuges pour t’éviter d’aller là ou il ne veut pas tu ailles: dans tes croyances limitantes, dans tes blessures
  • t’accompagner chaque jour avec des “techniques”/approches qui peuvent te faire du bien. Et c’est ça que je souhaite te partager !

 

Voici donc quelques approches pour t’aider dans ton quotidien à prendre soin de toi, à revenir à toi:

1-Le lien à son corps le lien à soi :

Tu es une âme incarnée et ton corps te donne toujours la vérité de ce qui se passe en toi. Plus tu es en lien avec ton corps plus tu va être en capacité de te détacher de ton mental et de sentir se qui est bon pour toi.

Pour cela tu peux pratiquer de la sophrologie ou la cohérence cardiaque par exemple:

2- l’entant intérieur:

Ton enfant intérieur est le lien à tes émotions passées, de ton enfance. Tout ce qui n’a pas pu s’exprimer, est resté enfoui et qui aujourd’hui demande à être apaisé. Souvent il s’agit des relations aux autres, aux parents.

Voici l’article où tu trouvera une méditation à pratiquer pour dialoguer et libérer ton enfant intérieur. ICI

Au début c’est un peu long, mais si tu la pratique régulièrement, cela se réalise en 5 min et tu es directement relié à toi même et en écoute totale avec ton besoin.

Le besoin/ l’intention est de légitimiser les émotions de l’enfant, devenir son propre parent.

3-couper les liens négatifs:

Ce lien de flammes jumelles est un lien indestructible. Par contre gravite autour de lui des énergies parfois très négatives, des liens toxiques.

Voici un exercice pour t’en libérer:

Exercice 1: je visualise les liens négatifs et je les nettoie avec l’aide de mes guides. (il n’est pas important de savoir qui sont ses guides, ni même de les sentir)

Places toi assis ou debout. Installes toi confortablement. Et prenes 3 profondes inspirations/expiration  afin de te centrer ici et maintenant.

Fermes les yeux.

Observes tes différents points d’appuis au niveau de vos pieds et si tu es assis au niveau de tes cuisses et de ton dos.

Places toi dans une intention de ne visualiser que les liens négatifs qui t’encombrent entre toi et ta flamme jumelle. (tu peux la visualiser en face de toi)

Visualises un à un vos différents chakras et observes extérieurement si au niveau  l’un d’eux ou plusieurs tu aperçois un lien. Cela peut être sous la forme d’une corde, d’un fil ou d’une tache noirâtre, ou tout autre forme qui te semble en tout cas etre un lien négatif.

Demandes l’aide de tes guide, qu’ils viennent prés de toi.

Sur chacun des chakras, en prenant le temps dont tu as besoin, poses l’intention, avec ton souffle d’enlever tout le négatif, les liens inconscients comme conscients et de les placer dans un grand nuage prés de tes guides.

Une fois ce nuage rempli du ou des liens négatifs rempli, demandez à tes guides de prendre ce nuage afin de le transformer en de belles énergies positives.

Fais cela autant de fois que nécessaire.

Puis lorsque tu as terminé,  observes une dernière fois tes chakras et placer sur chacun d’eux une lumière étincelante.

Puis une fois ceci réaliser, reviens à ici et maintenant.

 

4-lettre de pardon

Le pardon est indispensable pour lâcher, se libérer d’une situation traumatisante.

Le pardon n’implique pas que tu dois accepter ce qui s’est passé mais juste “lacher” cette situation que tu rumine et qui créer de la souffrance en toi.

Tu peux trouver sur internet des exemples, mais de faon plus spontanée prends un papier et un crayon, places toi dans le coeur tout en te connectant à la personne puis écrit ta lettre.

Ne cherche pas à faire de jolis phrases. sois pleinement honnète : au début tu peux avoir des émotions puis progressivement tout va se calmer en toi.

prends le temps et surtout plusieurs lettres peuvent être nécessaire.

 

5- bienveillance envers soi même

Etre bienveillant avec soi même c’est s’aimer inconditionnellement, dans ses forces et ses faiblesse.

Si cette bienveillance n’est pas là alors tu maintiens  une dualité en toi, un bourreau “personnel” qui ne te fait qu’encore plus mal 

Que dois-je faire pour trouver l’harmonie, me réconcilier avec moi-même ? t’aimer, déterminer qui tu es, avec les adjectifs qui te composent. Toutes tes blessures sont à toi, tes parents, ta famille n’ont fait que les révéler.

 

6- la gratitude

La gratitude t’amène a touché un état de bien être, de changer ta vibration.

Pour arriver à lacher prise, à faire confiance, tout en continuant sur ton chemin vers toi même.

voici un petit exercice :

Evoque en toi les mots : bienveillance, gratitude.

Quelle influence ont -ils sur ton corps? Observe, sans jugement ce qui se passe au dedans de toi.

Peut être tu ressens de la chaleur dans ton ventre, dans ton corps.

Reste là à observer.

Délecter du “bon” qui émerge en toi même pour toi même.

 

Plus tu pratiques des petites techniques faciles, plus tu maintiens un lien avec toi même et plus tu es présent dans ton incarnation.

N’est ce pas cela le souhait de ton âme? Etre, vivre heureux(se), épanoui(e), en lien avec tes souhaits et désirs? Si.

 

Voilà.

J’espère que tu y trouvera des clés pour être plus en lien, en paix avec toi même.