Je vais te parler de la blessure de non-reconnaissance chez les flammes jumelles qui entraine une non-reconnaissance du lien.

Tu as peur que ta flamme ne reconnaisse pas le lien, ne te reconnaisse pas ? Tu as du mal à ressentir le lien, pourtant tu Sais que tu vis un lien de flamme jumelle ?

Voilà comment se traduit la blessure de non-reconnaissance chez les flammes jumelles.

Tu le sais lorsque l’âme s’incarne elle choisit 5 blessures d’âme. Elle va les faire émerger, les expérimenter pour les transcender.

Mais il existe d’autres blessures dont une blessure de non-reconnaissance qui vient impacter fortement l’âme dans son positionnement/la reconnaissance de son Essence vis à vis d’elle-même et des autres dans la matière.

Qu’elle est cette blessure ?

“Je ne suis pas reconnue pour l’homme ou la femme que je suis ” (en lien avec le genre).

Cette blessure est directement en lien avec le corps physique, à l’identité physique et donc sexuelle.

Notre corps étant directement lié à l’âme, il est donc le siège de notre Essence dans cette incarnation.

Cette blessure a donc un impact aussi sur l’ancrage au corps physique.

Cette blessure affecte directement le chakra racine siège de la sécurité physique et émotionnelle.

Elle naît souvent lorsqu’un parent du sexe opposé rejette le sexe de son enfant à la naissance, de manière consciente ou inconsciente.

Ce refus parental entraine un refus de soi-même/une reconnaissance impossible à devenir une femme ou un homme avec son plein potentiel.

La personnalité va alors se sentir non reconnue pour ce qu’elle est dans sa corporalité : Cela va perturber l’appropriation du corps et de sa propre vision qu’elle a d’elle-même.

Comment déployer alors son Etre?

Les conséquences de cette blessure sont nombreuses 

Comme pour chaque blessure de l’âme les adaptations sont nombreuses et souvent vécues de façon extrême.

La blessure étant directement en lien avec la reconnaissance/la vivance du corps physique tel qu’il est, elle va induire un déni de son corps : Se sentir couper de ses ressentis corporels et donc de ses messages.

Le genre étant refusé la conséquence sur son identité, sa puissance mais surtout sur la sexualité peut être de ne ressentir aucune attirance sexuelle, ni aucun désir sexuel pour quelqu’un. La sexualité est très souvent une source de difficultés (aucun intérêt, peurs, angoisses).

A l’opposé la personne peut vivre une sexualité extrême dans le but de trouver la reconnaissance de l’autre sexe pour nous informer notre genre et quelque part notre identité.

La blessure et les flammes jumelles

La reconnaissance du lien de flamme jumelle est une des étapes à transcender pour l’une des deux flammes jumelles. Cela fait partie du “processus”.

La blessure de non-reconnaissance du lien chez les flammes jumelles s’active d’une part chez l’un car il ne se reconnait pas (il ne reconnait donc pas le lien dans son corps physique) et d’autre part chez l’autre car sa flamme jumelle ne l’a pas reconnu dans des vies passées.

Il est donc important de se reconnaitre soi /le lien dans son corps. Ainsi l’effet miroir ne sera plus activé, ce qui permettra à celui dont la blessure est plus profonde de s’apaiser.

“Comment peux-tu le reconnaitre si tu ne te reconnais pas toi-même ?”

Les flammes jumelles sont des miroirs opposées/complémentaires et si tu te poses la question : mais est-ce bien ma flamme jumelle?  c’est que tu te ne reconnais pas vraiment en toi, tel que tu es dans ta puissance.  (au-delà des blessures d’abandon et de trahison)

Si tu te poses la question : est ce qu’elle va me reconnaître ?

C’est que sa blessure de non-reconnaissance active la tienne.

Il est alors important de libérer ta blessure pour te reconnaître entièrement de ton âme, à ton corps physique et ne plus douter que ta flamme jumelle te reconnaîtra puisque toi-même tu te reconnais.

Comme chaque blessure toutes les flammes jumelles ont cette blessure mais à des degrés différents.

La blessure et le runner

Cette blessure peut être active au plus haut degré chez le runner comme chez le chaser, ce qui entraine des comportements différents.

En effet : le runner reconnait le lien de façon émotionnelle mais pas à travers le corps physique (ce qui est le plus “courant”), il va donc fuir sans mettre de mots sur la relation. Son travail intérieur sera de reconnaitre son genre, de se reconnecter à son corps physique et donc son Essence associée à qui il est. ce qui lui permettra de se reconnaitre et donc de reconnaitre le lien, de façon à agir…

Lorsque c’est le chaser qui a cette blessure

Lorsqu’il s’agit du chaser qui ne reconnait pas le lien, le runner Sait. Il est capable de dire que sa flamme jumelle (mais il ne l’a nommé pas ainsi) est une personne spéciale mais sans aller au-delà.

 

Cette blessure peut entrainer une forte culpabilité chez le chaser comme chez le runner qui, à un moment donné va se couper de ses ressentis corporels, car cette blessure de non-reconnaissance peut entrainer des comportements destructeurs envers lui pour être reconnu. (La question à se poser est : dans quelle posture ai-je été reconnu en tant que femme (si je suis femme) et homme (si je suis homme) ?

Cela fait parti du processus d’accepter de ressentir son émotionnel dans le corps.

Comment libérer cette blessure ?

La reconnaissance doit être avant tout intérieure.  Se voir tel que je suis vraiment et cela le cœur ouvert à qui je suis, à ce corps physique qu’il soit homme ou femme.

Sortir des croyances qu’être femme/homme est un problème et donc sortir de ses schémas qui peuvent être destructeurs.

Il est très important de reconnaitre son essence, de la sentir dans le corps physique.

Tu peux aussi faire une reliance avec ton enfant intérieur, celui qui n’a pas été reconnu, pour lui amener cette reconnaissance physique, ton identité.

Ainsi tu peux te sentir apaisé, en sécurité, ou tu n’as pas besoin de te transformer pour être reconnu(e) pour qui tu es.

 

Séance flammes jumelles : ici

Accompagnement flammes jumelles : ici